Au siège du Crédit mutuel Arkéa, des salariés craignent pour leur emploi en cas d’absorption par le Crédit mutuel de l’Est. Dans les agences aussi, on retrouve ce sentiment.

Lire la suite

Olivier Pauly. Ouest France le 14 février 2018