Pour fidéliser et engager les salariés, on assiste depuis quelques années à des pratiques désireuses d’améliorer les conditions environnementales de travail, considérant qu’un environnement « fun » serait promoteur de davantage d’engagement, de fidélisation et même de santé des collaborateurs. Or ces pratiques d’amélioration de l’environnement de travail sont davantage centrées sur la recherche de joliesse et de rentabilité que d’ergonomie.

Lire la suite

par

auteur : Adrien Chignard  Psychologue du travail et fondateur de Sens & Cohérence