Dans une note d’analyse, un économiste de la banque Natixis met en garde les investisseurs face à une éventuelle révolte des salariés. Il invoque pour principale raison, le partage inégal des richesses.

Publié le 18 août, la note d’un économiste de Natixis a un titre évocateur qui a même de quoi faire trembler les grands groupes bancaires : « Peut-il y avoir une ‘révolte’ des salariés? ».

Patrick Artus, l’auteur du document, est directeur de recherche et des études de Natixis, filiale du groupe BPCE (Banque Populaire – Caisse d’Epargne). Il explique ainsi que sa principale préoccupation est de savoir si un jour « dans les pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), les salariés pourraient se révolter contre les inégalités de revenu », rapporte BFM. Plus loin, l’économiste fait la démonstration des inégalités à l’aide de nombreux graphiques. Deux d’entre eux indiquent comment la productivité de salariés a crû plus rapidement que leur rémunération.

Le 23 août 2017 – planet.fr

Lire la suite