Seulement 2 salariés français sur 5 se disent prêts à travailler en flex office, c’est-à-dire sans bureau attitré, selon le dernier baromètre Actineo sur la qualité de vie au travail. Parmi les nouveaux modes de travail prônés par certains grands groupes, le flex office ou « desk sharing » (bureau partagé) n’est ainsi pas sûr de rencontrer son public de sitôt.

Lire la suite